Partenaires

LOMC
Logo CNRS Logo UNIV
Logo Region



Rechercher

sur ce site

sur web cnrs


Logo_UE copie

Les travaux de recherche sur les projets : BIOENGINE, NEPTUNE, TIGRE, MADNESS, SUPERMEN, CO2 VIDRIS, EMOPLAF, Energétique du Bâtiment sont cofinancés par l’Union européenne. L’Europe s’engage en Normandie avec le Fonds européen de développement régional (FEDER).


Accueil du site >

Les événements de la journée

1 événement

  • Jeudi 12 mars 14:00-15:00 - Régis Marchiano - Institut Jean le Rond d'Alembert - Equipe MPIA

    Les vortex acoustiques, concept et applications

    Résumé : Une onde peut être caractérisée par son amplitude, sa phase et parfois sa polarisation. Il arrive qu’une de ces quantités devienne singulière. L’exemple le plus connu est celui des caustiques, qui sont des singularités d’amplitude (en optique les exemples sont nombreux : caustique de la tasse à café, arc-en-ciel, ...). Un autre type de singularité moins connu est la singularité de phase qui correspond à une onde dont la phase n’est pas définie en un ou plusieurs points de l’espace. En acoustique, ces singularités existent aussi : les vortex acoustiques sont un exemple de singularité de phase, ils sont caractérisés par un front d’onde hélicoïdal. La phase s’enroule alors autour de l’axe de propagation le long duquel elle n’est pas définie. Cette structure de phase s’accompagne d’un zéro d’amplitude le long de l’axe de propagation. Loin d’être une simple curiosité théorique, ce type d’ondes est de plus en plus étudié car il possède de nombreuses propriétés intéressantes pouvant être mises à profit dans des applications. La première partie de l’exposé sera consacrée à la présentation de ces ondes : leur structure et leurs principales propriétés (généricité, stabilité, conservation de la charge topologique, effet paramétrique, onde de choc azimutale). Puis, dans une deuxième partie, trois applications récentes basées sur ces ondes seront présentées. D’abord, l’alignement sous-marin qui consiste à utiliser la singularité de phase comme un traceur spatial. Ensuite la manipulation 3D sans contact qui est basée sur le fait qu’un vortex acoustique exerce une force (grâce à l’effet de pression de radiation) avec un point d’équilibre stable. Enfin, la caractérisation de matériaux et la rhéologie qui peuvent tirer parti du couple qu’exerce un vortex acoustique lors de son interaction avec un objet.

    Lieu : LOMC

    [En savoir plus]