Partenaires

LOMC
Logo CNRS Logo UNIV
Logo Region



Rechercher

sur ce site

sur web cnrs


Logo_UE copie

Les travaux de recherche en Energétique du Bâtiment sont cofinancés par l’Union européenne.
L’Europe s’engage en Haute Normandie avec le Fonds européen de développement régional (FEDER).


Accueil du site >

Les événements de la journée

1 événement

  • Jeudi 30 mars 12:15-13:15 - Daniel Comparat - Laboratoire Aimé Cotton, CNRS, Université Paris XI

    A quoi sert la physique quantique. L’exemple des faisceaux ultra-froids : atomes, ions, électrons, molécules.

    Résumé : Un budget de un milliard d’euros vient d’être débloqué par la commission européenne pour des recherches sur les "technologies quantiques". Si la mécanique quantique a permis la réalisation des lasers et des transistors, sera-t-il possible d’avoir d’autres applications dans le futur : communications ou web quantique, ordinateurs ou simulateurs quantiques, senseurs ultra sensbles,...? Afin de donner naissance à des états de la matière inédits où la mécanique quantique règne, on peut, par exemple, amener la température des particules d’un gaz de la température ambiante à l’approche du zéro absolu. On stoppe ainsi leur mouvement désordonné et on arrive à les domestiquer. Autour du système d’étude que constitue la matière (ultra-)froide sous différentes formes (atomique, moléculaire, ionisée,...) les recherches se concentrent sur la structure et la dynamique des systèmes quantiques et du contrôle de leurs interactions par des champs électromagnétiques externes. Ces problématiques se positionnnent à plusieurs interfaces : physique de la matière condensée, physique des plasmas, physico-chimie du milieu interstellaire, information et calculs quantiques. Nous présenterons nos travaux théoriques et expérimentaux visant à la production de faisceaux de molécules et de particules chargées. Nous montrerons en particulier comment l’utilisation d’atomes géants (dit de Rydberg), ayant des propriétés particulières lors de leur ionisation peut permettre de produire des sources, d’ions ou d’électrons qui permettent de concurrencer, et probablement à terme de dépasser, les sources traditionnelles d’ions et d’électrons en terme de dispersion énergétique, et de résolution spatiale.

    Lieu : Amphi MAZELINE, UFR ST

    [En savoir plus]